facebook twitter google youtube
Vous êtes ici : Accueil » PARC NATIONAL W BENIN » CONTRAINTES ET ATOUTS A LA CONSERVATION

CONTRAINTES ET ATOUTS A LA CONSERVATION

Contraintes

Les principales contraintes à la conservation des ressources du complexe Parc du W du Bénin sont :

- Le cadre institutionnel chargé de la gestion des Aires Protégées est naissant, il manque d’expérience et de moyens (matériels et techniques).
- La législation actuelle en matière de conservation et de protection ainsi qu’en matière d’exploitation / utilisation des ressources naturelles est inappropriée. Toutefois, de nouveaux textes sont déjà élaborés et sont en étude au Parlement.
- La gestion de la ressource faune et du Parc est marquée par un flagrant manque d’efficacité dû au manque de formation des agents, au manque de motivation et au manque d’organisation. Les moyens matériels et d’équipements sont aussi insuffisants.
- Le braconnage dépasse actuellement de loin les capacités de régénération des populations de la grande faune..
- Les populations ne bénéficient pratiquement pas des retombées économiques de l’exploitation du Parc et des zones cynégétiques. Leurs rapports avec les forestiers sont empreints de méfiance, voire d’hostilité..
- La transhumance transfrontalière conduit chaque année plusieurs milliers de têtes de bétail à l’intérieur du Parc.
- Le besoin croissant en terres disponibles pour la production agricole et surtout du coton amènent les populations de la région à cultiver dans le Parc.
- La dégradation du couvert végétal, sans être irréversible, atteint un niveau alarmant.
- La multiplicité et diversité des ethnies compliquent singulièrement l’application des mesures participatives qui risquent, sans précautions particulières, de provoquer des conflits ethniques.
- L’implication de plusieurs bailleurs de fonds implique une coordination parfaite, non seulement avec les autorités béninoises mais aussi entre les bailleurs de fonds.
- Le Bénin ne dispose que d’un nombre limité de personnes-ressources capables de gérer efficacement des Aires Protégées.

Atouts

Des potentialités institutionnelles favorables au développement d’activités de conservation du Parc existent. Ce sont :

- L’autonomie de l’institution CENAGREF ;
- La composition multisectorielle du Conseil d’administration du CENAGREF, comprenant entre autres des représentants des privés, des AVIGREF ;
- La volonté politique de l’Etat béninois pour la conservation et la participation des populations riveraines ;
- L’engagement de plusieurs bailleurs pour un long terme.


Dans la même rubrique

  Diversité ethnique et densité

  CONTRAINTES ET ATOUTS A LA CONSERVATION

  La surveillance PNW

  Stratégies d’une gestion durable

  Historique et Cadre Juridique

0 | 5

Partenaires